Comment être rentable en tant que VTC ?

BVTC ACADEMIE

Le VTC est un métier qui intéresse de plus en plus de monde. Malheureusement, de nombreuses personnes trouvent qu’être chauffeur VTC n’est pas très rentable et qu’il vaudrait mieux travailler dans un McDo. Même s’il est vrai que certains chauffeurs VTC finissent par jeter l’éponge au bout de quelques années, il y en a qui réussissent à force de persévérance et de bonnes stratégies. Si vous voulez réussir dans le secteur du VTC, vous devrez mettre en place de bonnes stratégies. Par exemple, pour avoir une meilleure rentabilité VTC, il faut arrêter de travailler avec les applications. À travers cet article, nous vous expliquerons rapidement comment arrêter de travailler avec des applications. Ensuite, nous vous donnerons quelques astuces pour être rentable en tant que VTC.

Rentabilité VTC : Pourquoi arrêter de travailler avec les applications ?

Si vous voulez vous lancer dans le VTC ou si vous êtes déjà lancé, vous auriez dû voir un petit peu l’envers du décor. Les applications, pour ne pas citer l’une d’entre elles, ne vous offrent pas des conditions de travail dignes du nom. Travailler avec des applications revient à payer des commissions trop élevées. En effet, elles s’élèvent jusqu’à 25 % et devraient monter à 30 %. On se retrouve avec des courses qui sont tarifées à 5 euros et surtout, il y a le risque d’être déconnecté de la plateforme. Parfois, on tombe sur des clients qui ne sont pas commodes. Donc, travailler avec les applications n’est pas vraiment l’idéal.

bvtc conseil

Cela veut également dire que si vous n’avez vraiment pas optimisé votre société et que vous travailliez sur l’application, votre activité ne sera pas du tout rentable. Vous allez passer énormément de temps dans votre véhicule, et vous finirez par avoir des problèmes de santé. Tous les jours seront pour vous une course effrénée au chiffre d’affaires et vous allez finir par être dégoûté du métier.  Réussir va vraiment être compliqué. Maintenant, si vous optimisez votre société, vous pourrez connaître une meilleure rentabilité VTC.

Pour le moment, en tant que nouveau dans le domaine, il serait judicieux de commencer par travailler en tant que VTC sur application et de vous en servir comme tremplin pour obtenir votre propre clientèle. Ensuite, vous pourrez mettre en place des stratégies qui vous permettront de travailler très rapidement et d’être plus productif.

Maintenant, si vous êtes prêts à arrêter de travailler avec les applications, vous avez plusieurs options pour lancer et trouver vos clients. La première option consistera à créer votre propre site internet.

Créer son propre site internet

Quand vous commencez par travailler avec les applications, votre objectif doit être d’avoir plus tard votre propre clientèle privée. Pour cela, vous pouvez mettre en place votre propre site internet. Grâce à ce site internet, vous pourrez proposer votre service, votre prestation de service au grand public. Il représente votre vitrine en ligne et vous permettra de créer votre portefeuille client. L’idée ici est de se positionner sur un marché de niche. Cela peut être par exemple des cabinets d’avocats, des événements ou bien d’autres choses. Ainsi, vous pourrez signer des contrats avec différentes entreprises afin d’assurer tous les jours les courses de leurs employés. Ce type de contrat vous permettra de transformer votre business en une activité rentable.

Il est important d’avoir un marché de niche et surtout éviter d’être trop généraliste. Si vous n’avez pas de marché de niche, la concurrence sera beaucoup plus rude. Pour créer le site, il faudra faire appel à des compétences extérieures si vous n’avez pas les compétences nécessaires pour le faire. Vous pouvez également payer pour apprendre à le faire. Globalement, il ne s’agit pas d’une tâche trop difficile.

Faire de la publicité

Une fois que vous avez votre site internet, vous pouvez utiliser des leviers publicitaires. Vous pouvez faire de la publicité sur Facebook, YouTube, Google Adwords… Ainsi, lorsque les gens font des recherches, ils tomberont directement sur vous et pourront consommer votre prestation de service. Cette stratégie pour trouver de la clientèle est appelée du B2C. Elle est d’autant plus efficace si votre site internet est optimisé.

Quant à la deuxième option, elle consiste à prospecter directement et à proposer vos services. Vous n’aurez pas besoin nécessairement de créer un site internet dans ce cas.

Prospectez les entreprises

Vous pouvez prospecter directement certaines entreprises pour leur proposer vos services sans créer un site internet. L’objectif ici est de signer un contrat avec les entreprises. Par exemple, l’entreprise peut vous proposer des courses sur les 6 mois qui suivent en demandant un certain nombre de choses.  Par conséquent, quand vous allez prospecter une entreprise, soyez bien sûr de pouvoir répondre à la demande potentielle.

On est tout de même en droit de se poser une question : comment trouver ces entreprises ? On peut utiliser le réseau social LinkedIn. Il s’agit d’un outil génial pour trouver des entreprises ou des professionnels qui peuvent avoir besoin de vos services. En effet, sur LinkedIn vous avez en quelques secondes plusieurs possibilités pour trouver les entreprises et les professionnels. Par exemple, si vous voulez cibler tous les avocats qui sont dans la région parisienne, vous allez sur le réseau social et vous tapez dans la barre de recherche : ‘’avocat dans la région parisienne’’. Une fois que la recherche effectuée, vous obtiendrez les coordonnées et les contacts directs de tous les avocats qui sont dans la région parisienne.

Ensuite, vous pouvez leur envoyer un message personnalisé ou des messages automatisés. Tout dépend de la stratégie que vous voulez mettre en place.  Si vous couplez cette stratégie à celle du site internet, cela pourrait être très intéressant.

Rentabilité VTC : Avoir un plan d’action bien précis

Grâce à la publicité, vous pourrez vulgariser et faire connaître votre site internet. Avec le B2B, vous pourrez avoir des contrats avec des sociétés qui vous permettront d’avoir la sécurité et une visibilité sur le chiffre d’affaires potentiel que vous allez pouvoir faire dans votre activité. Toutefois, tout cela ne serait pas bien utile si vous n’avez pas de plan d’action bien établi.

Avoir un plan d’action bien précis vous permet de développer votre business et d’atteindre à coup sûr la rentabilité VTC. Quand vous voulez faire du métier de chauffeur VTC votre profession, il est important d’avoir un plan d’action que vous aurez établi à l’avance. Ce dernier vous permettra de mettre en place votre business.

Pour établir un plan d’action bien précis, il faut procéder par étapes. La première étape consistera à effectuer une étude de marché. L’étude de marché vous permettra de rassembler des informations relatives au marché du VTC et à ses différents acteurs.

Après cela, il faudra établir un plan financier. Le plan financier est un document dans lequel vous listerez les investissements que vous devez réaliser, énumérer les sources de financement et d’autres paramètres financiers tels que les charges, les bénéfices, les impôts, ainsi que les taxes.

Le choix du véhicule

Le véhicule est votre principal outil de travail. Il prend donc une place importante dans la réussite de votre business. Un chauffeur de VTC a deux options pour avoir son véhicule. Soit il loue le véhicule sur une longue durée, soit il en achète. Chacune de ces deux options a ses avantages et ses inconvénients. Si vous choisissez de louer un véhicule sur une longue durée, vous n’aurez besoin d’aucun apport. Cependant, cette option n’est pas du tout bonne pour la rentabilité des VTC. En effet, elle vous revient beaucoup plus cher. De plus, en cas de panne du véhicule, vous serez encore obligé de louer une autre voiture.

En revanche, si vous décidez d’acheter directement un véhicule, vous aurez besoin d’un apport quand vous commencerez votre activité. Toutefois, ceci n’est pas rédhibitoire. En effet, il existe des banques ou des institutions financières qui sont prêtes à vous financer via un emprunt bancaire ou un crédit-bail. Pour bénéficier de ce financement, il faudra présenter un projet ambitieux qui tient la route.

Après avoir acheté le véhicule, il est important de souscrire aux assurances obligatoires. Pour exercer le métier de chauffeur VTC, il faut souscrire à plusieurs assurances obligatoires. Nous pouvons citer entre autres : l’assurance VTC et la Responsabilité civile professionnelle. L’assurance VTC permet de garantir la rentabilité de votre business même en cas de grave problème. Quant à la Responsabilité civile professionnelle, elle permet de gérer les dommages que vous pourriez causer à d’autres usagers de la route.

Afin d’assurer une meilleure rentabilité du VTC, il est également indispensable de comprendre le marché.

Rentabilité VTC : Comprendre le marché du VTC

Le marché du VTC est composé de plusieurs segments. Nous pouvons citer entre autres le marché des particuliers qui vivent dans les métropoles, le marché des professionnels, le marché des courses longue distance et enfin le marché de la clientèle premium, c’est-à-dire celui des VIP.  Comme nous l’avons dit tantôt, il est préférable de privilégier une niche de marché basée sur les professionnels et les VIP. Le marché des particuliers est déjà dominé par des applications telles que Uber.

Outre ces marchés, vous pouvez également vous tourner vers d’autres niches qui sont également très rentables. Il s’agit des visites et événements, du transport des personnes à mobilité réduite (PMR) et enfin du transport avec un ou plusieurs véhicules de collection. Pour les visites et événements, le travail consiste à transporter des personnes qui veulent visiter des endroits ou participer à des événements. Quant au transport des personnes à mobilité réduite, il représente encore un segment avec très peu de concurrence. Enfin, le transport avec un ou plusieurs véhicules de collection permet d’offrir une expérience qui sort de l’ordinaire aux clients.

Un autre détail peut également conditionner la rentabilité du VTC. Il s’agit du choix du statut juridique.

Quel est le statut juridique adapté au métier de chauffeur VTC ?

Pour optimiser votre business, il faut choisir le statut le plus adapté à votre métier. C’est une erreur que commettent de nombreuses personnes. Ces dernières négligent le choix du statut, alors qu’il a un grand impact sur le développement de leur activité. Par exemple, certains chauffeurs décident de débuter leur activité en tant que SARL, alors que ce statut juridique n’est pas du tout adapté à la profession de chauffeur. Il y a principalement deux statuts juridiques qui sont adaptés au métier de VTC. Il s’agit de la micro-entreprise et de l’EURL. Dans tous les cas, le choix de votre statut juridique dépend de votre situation personnelle. Il vaut mieux faire appel à un spécialiste pour vous orienter dans votre choix.

BVTC ACADEMIE