Un taxi sans chauffeur bientôt dans les rues de Paris

 

Alors que le marché du transport de personnes est déjà très concurrentiel dans la capitale, voilà qu’un nouvel acteur va s’inviter dans les rues de Paris en 2018. En effet, la start-up lyonnaise Navya a été autorisée à y tester son taxi sans chauffeur. Une révolution se prépare-t-elle ?

 

L’Autonom Cab, premier taxi sans chauffeur à circuler dans Paris en route ouverte

Le 7 novembre dernier, c’est en grandes pompes qu’a été présenté l’Autonom Cab, le premier taxi sans chauffeur made in France, à la Cité du Cinéma de Saint Denis.
Devant la presse mais aussi devant Elisabeth Borne, ministre des Transports, et Jacques Mézard, ministre de la cohésion des territoires, ce curieux véhicule a effectué un court trajet sur scène.

Toutefois, dès 2018, ce n’est plus sur scène qu’il s’exhibera mais bel et bien dans les rues de Paris puisque la start-up lyonnaise a été autorisée à tester son véhicule autonome en route ouverte,
ce qui implique qu’un technicien sera présent dans l’Autonom Cab pour reprendre la main en cas de problème.

Pour autant, les Parisiens vont bien pouvoir profiter d’un nouveau service pour se déplacer dans Paris puisque ce monoplace pouvant accueillir 6 personnes effectuera des courses dans la capitale.

Doté de 10 capteurs laser, 6 caméras et 4 radars lui permettant de circuler en ville de manière autonome et d’une porte coulissante côté trottoir pour permettre aux passagers de monter et descendre,
ce taxi sans chauffeur est également électrique.

S’il roulera à 50 km/h en ville et respectera le code de la route, sa vitesse maximale est en revanche de 80 km/h sur voies rapides. Il ne faudra donc pas être trop pressé…

Quant à la commande de la course, elle s’effectuera via une application mobile tout comme d’ailleurs l’ouverture de la porte lorsque le taxi sans chauffeur sera à l’adresse de prise en charge ou à l’adresse de destination.

 

Le taxi sans chauffeur, l’avenir du transport de personnes ?

Après Peugeot qui a testé ses taxis sans chauffeur à Singapour en 2016, c’est donc au tour de Navya de « faire rouler » son Autonom Cab à Paris dès 2018. La start-up lyonnaise n’en est d’ailleurs
pas à son coup d’essai puisque ce spécialiste des véhicules urbains autonomes a produit quelques 300 minibus sans chauffeur qui sont déjà en service à Lyon, à Paris, aux Etats-Unis et même en Australie.

Avec son taxi sans chauffeur, Navya pourrait en tout cas être à l’origine d’une véritable « révolution pour la mobilité en centre-ville » pour reprendre les propos de Christophe Sapet, le président de la firme basée à Lyon.

Il faut dire que les villes ne cessent de grossir et que cette situation laisse craindre un nombre croissant de problèmes liés à la circulation qu’il s’agisse d’accidents ou de bouchons.
Aussi, les taxis autonomes pourraient être une solution pour désengorger les centres-villes.

Pour autant, leur prix de vente (230 000 à 250 000€) reste encore un frein à leur démocratisation. De plus, même si Navya assure que son Autonom Cab est d’une fiabilité exceptionnelle – à l’image
de ses navettes autonomes au sein du centre commercial Confluence à Lyon – la généralisation des véhicules autonomes n’est pas pour demain, la réglementation française n’autorisant pas à ce jour
les voitures sans conducteur sur les routes
.

Autant dire que les taxis avec chauffeur et les VTC ont encore de beaux jours devant eux !