Réussir en tant que VTC : Que faut-il savoir ?

BVTC ACADEMIE

Réussir en tant que VTC est un véritable challenge pour les chauffeurs VTC, que ces derniers soient novices ou qu’ils aient déjà une certaine expérience dans le domaine. La plupart du temps, confrontés aux exigences imposées par les applications, les chauffeurs VTC n’arrivent pas vraiment à rentabiliser leurs investissements. Si vous désirez donc devenir indépendant et rentabiliser votre business, l’idéal pour vous serait de mettre en place un plan d’action. Appliquer les conseils des chauffeurs VTC qui ont déjà acquis une certaine notoriété dans le domaine vous serait également bénéfique. Découvrez alors tout ce que vous devez savoir pour rentabiliser votre business en tant que VTC.

Réussir en tant que VTC : Obtenir un crédit

L’obtention d’un crédit vous permettra d’acheter un véhicule si vous n’en aviez pas auparavant. Vous devriez présenter au banquier un business plan en bonne et due forme afin de recevoir de ce dernier le financement dont vous avez besoin.

Une fois le véhicule acquis, vous pouvez décider de travailler uniquement pour votre propre compte ou de vous inscrire sur une application. Les plus courantes sont : Uber, Kapten, Bolt. Tout dépendra de vos objectifs, car vous pouvez d’une part percevoir en tant que salarier et d’autre part gagner votre argent. Du coup, vous aurez deux sources de revenus pour une même activité.

bvtc conseil

Il est important de notifier qu’une fois que le banquier vous accorde le crédit pour l’achat de votre véhicule, vous devez travailler à respecter les délais de remboursement. Il vous serait donc plus aisé de demander un autre crédit pour prendre un nouveau véhicule plus performant. Tout cela dépend en réalité de vos objectifs, ainsi que de vos attentes.

Réussir en tant que VTC : Un plan d’action précis et concis pour rentabiliser son business

Il est possible de travailler pour soi et de gagner de l’argent sans avoir à reverser les un tiers de ses bénéfices à une quelconque application. Ainsi, réussir en tant que VTC indépendant et gagner suffisamment d’argent revient à mener des actions précises. L’une de ces actions consistera à mettre sur pied un plan d’action. Cela vous aidera à mettre en place un business qui vous serait bien rentable. En effet, votre plan d’action doit comporter quelques étapes :

L’étude du marché

Même pour offrir ses services en tant que chauffeur VTC, il est important d’effectuer une étude de marché. Vous devez vous renseigner et prendre des informations liées au marché du VTC (véhicule de transport avec chauffeur). Cela vous permettra de connaître ceux qui interviennent dans le secteur où vous souhaitez exercer votre activité. Une fois cela fait, vous aurez la largesse de choisir votre positionnement. Vous devez veiller à ce qu’il soit stratégique et bien adapté aux exigences de la clientèle que vous avez ciblée.

Le plan financier

Pour l’établissement de votre plan financier, vous devez considérer plusieurs éléments. Faites une liste des investissements que vous aurez à réaliser, des charges et impôts que vous devez supporter. Pensez également à inscrire sur votre liste, les taxes qui vous seront exigées, ainsi que les bénéfices que vous pourriez réaliser. Listez aussi vos sources de financement afin d’avoir une idée claire de comment vous devez procéder pour mettre sur pied et rentabiliser votre activité.

Le choix du véhicule de travail

Comme il a été dit à l’entame, il vous faut rédiger en bonne et due forme un plan d’action. Cela vous permettra d’obtenir un financement auprès de votre banque pour acheter un véhicule. En dehors de cela, vous pouvez aussi opter pour un crédit-bail grâce auquel vous louerez un véhicule pour une longue durée.

La souscription aux assurances

Cette étape n’est nullement facultative. Elle est obligatoire pour tous les chauffeurs VTC parce qu’en tant que chauffeur professionnel, il est important de souscrire à un contrat d’assurance VTC. Cela vous permettra de pérenniser votre activité en cas de problème. Il s’agit par exemple des dommages que vous pourriez causer à autrui sur la route, lorsque vous blessez quelqu’un par inadvertance, etc.

Réussir en tant que VTC : Le choix d’un statut juridique en fonction de votre activité

Pour évoluer dans le domaine des VTC, vous devez faire le choix d’un statut juridique, ce qui aura un impact direct sur votre activité. Deux statuts juridiques sont possibles. Vous avez ainsi le choix de travailler dans une microentreprise ou de créer une société de chauffeur VTC.

Devenir chauffeur VTC en microentreprise

Ce régime juridique est adapté pour toute personne qui exerce le métier de chauffeur VTC à mi-temps. Si vous travaillez donc en tant que chauffeur VTC dans une microentreprise, vous n’aurez pas la lourde charge de tenir une comptabilité complexe. En fonction de votre chiffre d’affaires, les cotisations sociales sont calculées et déduites. Puisque vous exercerez ce métier en activité seconde, il se pourrait que vous ne travailliez pas tout le temps. Alors, si vous ne réalisez pas de chiffre d’affaires pendant votre période d’inactivité, vous n’aurez aucune cotisation à payer.

Même si le statut juridique de microentreprise vous permet de disposer de votre temps comme bon vous semble, il présente cependant quelques limites. En effet, le chiffre d’affaires que vous pourriez réaliser est de 72.500 euros. Puisqu’il n’y a aucune tenue de comptabilité, il serait difficile au chauffeur VTC de prouver sa rentabilité pour obtenir un financement.

Devenir chauffeur VTC en société

Grâce à ce second statut juridique, vous avez la possibilité de créer une société en tant que chauffeur VTC. Ici vous n’aurez nul autre choix que de tenir et de bénéficier d’une comptabilité réelle. Celle-ci vous permettra de bénéficier de deux principaux avantages.

En premier lieu, les frais réels (essence, entretien, etc.) sont déduits du chiffre d’affaires réalisé. Ensuite, en tant que gérant ou patron de l’entreprise, vous définissez votre propre rémunération. Cette dernière permettra de calculer les cotisations sociales.

Par ailleurs, pour monter votre propre activité, nous ne saurons trop vous conseiller d’opter pour la SASU ou l’EURL. Elles représentent deux formes de société bien idéale pour développer, rentabiliser votre activité.

Réussir en tant que VTC : Le choix d’une clientèle privée pour développer son business VTC

La réussite et la rentabilité de votre activité reposent majoritairement sur votre clientèle. À cet effet, il est important de savoir choisir ses clients et d’acquérir une clientèle privée. Cela vous permettra de vite développer votre business VTC et de devenir une référence dans ce secteur d’activité. Ainsi, pour vous faire connaître, vous pouvez opter pour plusieurs stratégies d’acquisition.

Constituer un réseau de prescripteurs

Sachez que les gens ne feront appel à vos services que, lorsque vous êtes performant. Ainsi, pour construire votre réseau de prescripteurs, vous pouvez vous rapprocher des personnels d’aéroports, de concierges d’hôtels et autres. Si vous assurez des prestations de qualité aux clients, vous construirez votre réputation grâce au bouche-à-oreille. En effet, les nouveaux clients que vous aurez dénichés, une fois satisfaits de vos services, ils n’auront aucun mal à vous recommander à d’autres personnes. De cette manière, vous vous construirez aisément votre réseau de clients privés.

Créer votre site web

Faire parler de vous de bouche à oreille ne suffirait pas pour vous faire connaître et étendre votre activité à une plus grande clientèle. Pour donc avoir de nouveaux clients et fidéliser votre clientèle privée, vous devez penser à créer un site web.

Un site internet vous permettra d’avoir une base bien solide. Vous aurez une communauté propre à vous et vous pourrez par ricochet toucher le plus de personnes possible afin de définir votre portefeuille client. L’étape de création d’une vitrine en ligne vous permettra de proposer vos services tant aux particuliers qu’aux professionnels.

Ainsi, vous signerez des contrats avec des entreprises, ce qui vous permettra d’assurer quotidiennement leurs courses. Si vous arrivez à signer plusieurs contrats avec différentes entreprises, soyez sûr et certain que votre activité VTC vous sera rentable et pérenne.

Réussir en tant que VTC : Quelques conseils pour bien débuter en tant que chauffeur VTC

Réussir en tant que VTC si vous êtes débutant ne sera pas chose aisée. Néanmoins, ces précieux conseils vous aideront à tirer votre épingle du jeu.

Se faire former

Le métier de VTC est comme tous les autres métiers du monde. Sans formation, vous ne ferez pas long feu dans le milieu. Vous allez certainement apprendre beaucoup de choses une fois sur le terrain, mais l’idéal serait d’avoir une base de données. Il ne s’agit pas uniquement de conduire une voiture. Il y a tellement de paramètres pour réussir en tant que chauffeur VTC. Vous devez en réalité vous faire former pour apprendre la stratégie d’acquisition client, comment éviter des erreurs au début et pleines d’autres éléments. Vous pouvez à cet effet prendre des cours en lignes ou vous faire former via des tutoriels, etc.

Choisir un véhicule en fonction de ses aspirations

Il n’y a plus de doute que vous désirez vous lancer dans le métier de chauffeur VTC. Vous devez ainsi prendre très au sérieux le choix de votre véhicule. Nous vous conseillons d’opter pour un véhicule pas très coûteux parce que pour vos débuts, vous allez assurément travailler pour des applications. L’idée serait donc de minimiser les coûts du véhicule afin d’être en mesure de rembourser votre emprunt.

Avoir une vision claire et précise

Vous ne devez pas perdre de vue la raison pour laquelle vous travaillez en tant que chauffeur VTC. Que voulez-vous faire dans les années à venir ?

BVTC ACADEMIE