Devenir VTC : Avantages et Inconvénients

bvtc conseil

Le monde entrepreneurial regorge de nombreuses opportunités génératrices de gains. En effet, le secteur du transport constitue un domaine en plein essor, et qui offre plusieurs activités diversifiées. Nous disposons par exemple du métier de taxi, de VTC, et de LOTI. Par ailleurs, ces derniers se diffèrent l’un de l’autre sur le plan organisationnel et financier. Le choix d’un métier reste relatif et personnel selon les moyens et ressources disponibles. En outre, vous pouvez devenir VTC en tant que gestionnaire-investisseur, ou chauffeur. Tout réside dans l’ambition et les perspectives de chacun. Dès vos premiers pas, vous pouvez travailler via plusieurs plateformes VTC réputées comme Uber, LeCab, Bolt, etc. afin d’établir votre propre carnet d’adresses. Dans le présent article, nous vous disons le nécessaire sur : comment devenir VTC, ainsi que les avantages et inconvénients que cela présente.

Que veut dire VTC ?

L’acronyme VTC se définit par « Voiture de Transport avec Chauffeur », ou « Véhicule de Tourisme avec Chauffeur ». En effet, il s’agit d’un métier du domaine des transports de personnes qui possède des lois ou règlements en vigueur. Selon l’article (L3122-1 du code des transports) en France, un chauffeur VTC désigne : un exploitant qui met à disposition de sa clientèle une ou plusieurs voitures de transport avec chauffeur suivant des conditions préétablies entre les parties. En outre, le véhicule destiné au VTC doit comporter au maximum neuf (9) places. Pour devenir VTC, il demeure impératif de suivre les procédures afférentes dont :

  • posséder une licence B de permis de conduire datant de trois (3) ans au moins, ou justifier d’une expérience de deux (2) ans de conduite accompagnée ;
  • obtenir une attestation de formation de : prévention et secours civiques de niveau 1 (PSC1) datant de moins de deux (2) ans ;
  • réussir l’examen VTC, et obtenir l’attestation de succès ;
  • effectuer un examen médical pour justifier votre aptitude physique au transport public de personnes ;
  • ne pas posséder un casier judiciaire.

BVTC ACADEMIE

En effet, si vous vérifiez tous les points ci-dessus énumérés, vous pouvez procéder à la demande de votre carte VTC. Cela vous permet de devenir VTC en tant que chauffeur conducteur. Dans le cas où vous souhaitez créer votre propre entreprise de transport VTC, deux conditions s’imposent :

  • exercer en tant qu’entreprise individuelle en régime microentreprise ou non ;
  • travailler en tant que société commerciale unipersonnelle (SASU ou EURL).

Devenir VTC : comment créer sa propre structure VTC ?

Pour devenir autoentrepreneur VTC, l’établissement d’un statut juridique s’avère indispensable. Ainsi, comme énoncé ci-dessus, vous pouvez choisir entre le statut « entreprise individuelle » et le statut « société commerciale unipersonnelle ». En effet, le chiffre d’affaires annuel hors taxes réalisable en tant qu’entreprise individuelle se limite à un montant de soixante-dix mille (70 000) euros. Dès que vous franchissez cette limite, vous passez en régime de droit commun de l’entreprise individuelle. Par ailleurs, afin de commencer à exercer, l’obtention d’une licence VTC s’impose. La licence VTC s’obtient sous demande effectuée auprès du registre des VTC avec les documents ci-dessous obligatoires à joindre :

  • l’assurance RC professionnelle, très importante et vous protège ;
  • la carte VTC ;
  • un extrait K-bis de l’entreprise ;
  • la carte grise du véhicule (loué ou acheté).

En outre, l’établissement de la licence VTC coûte cent soixante-dix (170) euros, et se fait en ligne sur le site du Ministère des Transports. Le délai de traitement et de validation de votre dossier dure un (1) mois, et la licence VTC reste valable pour cinq (5) ans. Par ailleurs, vous pouvez bénéficier d’une licence provisoire octroyée par certaines plateformes VTC comme Uber. Cependant, des frais de commission s’appliquent jusqu’à ce que votre licence VTC se régularise. En effet, devenir VTC en créant une société permet de bénéficier d’une comptabilité bien assise. Vous connaissez votre chiffre d’affaires réel et vous possédez les justificatifs afin de bénéficier d’un financement. Quant à la microentreprise, elle n’offre pas assez d’opportunités et reste idéale au titre d’activité secondaire lucrative.

Les responsabilités et les qualités utiles pour un chauffeur VTC

Un chauffeur VTC récupère un client d’un point A et le dépose à un point B. En effet, chaque trajet effectué par un chauffeur VTC précède une réservation effectuée en amont par le client. Cela signifie que le chauffeur VTC ne peut pas prendre un client sur un trajet public à l’improviste. Le chauffeur VTC doit respecter les heures de réservation et faire preuve de professionnalisme. En outre, il doit adopter un bon style vestimentaire et présentable (bien coiffé, tenue bien repassée, un bon déodorant ou parfum, etc.). Le chauffeur VTC doit cultiver des qualités afin de plaire à sa clientèle. Nous pouvons noter les qualités ci-dessous :

  • La concentration et la rigueur sur lui-même. En effet, il s’agit d’un métier dont le chauffeur conduit des vies humaines. Il doit donc faire très attention et conduire avec sécurité et sûreté afin de rassurer et mettre à l’aise sa clientèle.
  • La discrétion : le chauffeur VTC ne doit en aucun cas aborder des sujets particuliers avec sa clientèle. Sauf si cette dernière l’entame.
  • La politesse : la salutation reste un geste noble, et chaleureux. Il faut aussi utiliser le deuxième pronom personnel du pluriel (vous) avec sa clientèle.
  • Rendre agréable l’accueil : aider sa clientèle à porter ses bagages, lui ouvrir et fermer la portière.
  • La bonne humeur : toujours sourire à la clientèle, présenter un visage agréable.

Quelques avantages et inconvénients de devenir VTC

À l’instar de tout métier, le VTC aussi offre des avantages, et présente aussi des inconvénients. Dans un premier temps, nous vous parlons des avantages dont vous bénéficiez en tant que chauffeurs VTC. Puis dans un second temps, nous abordons les difficultés auxquelles vous pourriez être confrontées lorsque vous exercez ce métier.

Les avantages de devenir VTC

Le métier de VTC offre de nombreux avantages parmi lesquels nous pouvons noter :

  • Une insertion professionnelle rapide sur le marché de l’emploi

En réalité, devenir VTC constitue un pas dans l’entrepreneuriat. Cela signifie que vous créez votre propre emploi. Dès lors, vous entrez de façon rapide et indépendante sur le marché professionnel.

  • Une liberté hiérarchique

Le métier de VTC vous rend libre de toute hiérarchie. En effet, vous travaillez sans l’obligation de rendre compte à un supérieur. Vous ne recevez aucun ordre, et vous demeurez votre propre patron.

  • Une liberté géographique et temporelle

Le chauffeur VTC peut se rendre n’importe où et à n’importe quelle heure dans le cadre de son travail. En réalité, tout dépend de l’heure, du lieu de départ et de destination de sa clientèle. Outre cela, le chauffeur VTC définit son horaire de plein gré.

  • Une liberté financière

Le métier de VTC vous permet de définir votre propre budget financier : votre quota de rendement journalier, hebdomadaire, ou mensuel. En effet, vous générez des revenus grâce à votre société de transport.

  • Étendre son réseau

Le chauffeur VTC rencontre de nouvelles personnes chaque jour. Cela représente un atout pour lui. Il peut créer de nouveaux contacts, former et élargir son réseau de travail.

  • La possibilité de travailler via des applications

La disponibilité des plateformes VTC telles que Uber, LeCab, Bolt, Heetch, MySam, etc. permet au chauffeur VTC d’augmenter son rendement. En effet, un bon chauffeur VTC peut réaliser un profit mensuel plus élevé qu’un salarié.

Les inconvénients de devenir VTC

En dehors des nombreux avantages qu’offre le VTC, nous notons aussi quelques inconvénients qui en découlent.

  • Devenir VTC avant tout, demande de sacrifier son temps

En réalité, lorsque vous travaillez en tant que chauffeur VTC, votre emploi du temps reste plus ou moins imprécis. Vous pouvez travailler le jour comme la nuit. Cela peut vous priver de quelques instants à passer avec votre famille.

  • Une clientèle restreinte

Lorsque vous travaillez uniquement sur des plateformes VTC, votre clientèle reste limitée. En réalité, un chauffeur VTC ne peut pas prendre un client à la recherche de transport en pleine rue. De ce fait, vous pouvez passer des jours à moins travailler, ce qui ne vous avantage pas du tout.

  • Perdre sa ligne sur les plateformes VTC

Vous pouvez subir une déconnexion de la plateforme VTC sur laquelle vous travaillez. Ce qui peut durer un ou plusieurs jours selon le motif de déconnexion et les principes de la plateforme. Dans ce cas, votre chiffre d’affaires connaît une baisse.

  • Travailler un long moment pour rembourser les frais de location de votre véhicule au cas échéant.
  • Se retrouver avec un revenu faible à la fin du mois après avoir libéré toutes les charges comme (taxes, frais d’assurance, frais de location, etc.)
  • Travailler des heures supplémentaires afin de combler les charges mensuelles, et assurer un bon revenu.

Quelques astuces pour réussir dans le VTC

La réussite de toute activité commence par une bonne étude et rédaction de projet. En effet, pour connaître du succès dans le métier de VTC, il existe plusieurs astuces ou conseils à suivre. Dans un premier temps, vous devez cibler votre type de clientèle afin de savoir quel genre de voiture acheter ou louer. Ensuite, vous devez étudier vos zones de couvertures. Lorsque vous travaillez dans une zone où se trouvent assez de chauffeurs VTC, une étude minutieuse du marché s’impose. En effet, il faudra analyser et détecter la tendance clientèle afin de proposer un service plus abordable et de qualité. Aussi, devez-vous apprendre à établir et renforcer la relation client. Cela vous permet de construire un bon carnet d’adresses afin de proposer des services privés.

En outre, vous pouvez mettre en place votre propre plateforme de réservation, ce qui vous permet de vous libérer des contraintes des plateformes VTC. Il s’agit d’une solution qui doit se promouvoir à travers des campagnes publicitaires. Plusieurs solutions de campagnes publicitaires restent disponibles comme : Google Ads, Facebook Ads, etc. Ce qui permet à la plateforme de faire le tour de l’internet pour gagner en notoriété. À cet effet, vous devez proposer des services intéressants pour attirer assez de visiteurs et de clients potentiels. Nous vous recommandons de faire appel aux professionnels du domaine afin de concevoir votre propre plateforme de réservation. Par ailleurs, devenir VTC exige une qualité et un esprit d’entrepreneur. De fait, vous devez accepter l’effort moins récompensé ou les risques de pertes. Il s’agit d’un état esprit très important et utile pour tout entrepreneur qui veut évoluer dans sa carrière.

Autres astuces pour réussir dans le VTC

Aujourd’hui, avec le progrès des nouvelles technologies de l’information et de la communication, nous assistons à l’expansion des services digitaux à travers les différents réseaux sociaux disponibles. Nous pouvons noter par exemple :

  • Facebook : qui représente le réseau social le plus grand et le plus populaire ;
  • Instagram : un réseau super fun et utilisé par des milliards de personnes ;
  • Tiktok : un réseau très utilisé aujourd’hui par le monde entier ;
  • Twitter : un réseau assez vieux et utilisé par de grandes figures publiques…

Tous ces réseaux sociaux constituent un outil extraordinaire pour publier, faire connaître ses services ou produits. Ils permettent d’atteindre une grande communauté et facilitent l’augmentation de la notoriété. Nous vous recommandons d’utiliser ces puissants moyens de communication.

Pour conclure

L’intérêt des personnes aux métiers du secteur de transport se remarque de plus en plus. En effet, il s’agit d’un domaine entrepreneurial qui rend libéral et autonome. Devenir VTC demande des formalités administratives à suivre, des lois ainsi que des règlements à respecter de façon rigoureuse. Par ailleurs, le chauffeur VTC doit adopter des aptitudes professionnelles et posséder de bonnes qualités afin de parfaire son métier. Plusieurs avantages découlent du métier de VTC : la liberté hiérarchique, la liberté géographique et temporelle, la liberté financière, et d’autres avantages énumérés ci-dessus. En outre, il n’existe pas un métier sans risque. Le métier de VTC présente aussi des inconvénients qui résultent souvent d’une mauvaise gestion, ou d’une défaillance professionnelle.

Afin de réussir son projet de VTC, nous vous recommandons de bien réfléchir en amont, d’établir un bon business plan en tenant compte de tous les points vitaux et stratégiques nécessaires au bon déroulement et fonctionnement de votre entreprise. Nous vous recommandons aussi de penser à suivre une formation de chauffeur VTC afin de mieux appréhender l’écosystème du métier. L’entrepreneuriat demande assez de courage, de dévouement et d’efforts.