Carte grise VTC : Comment l’obtenir ?

BVTC ACADEMIE

Depuis quelques années, de plus en plus de personnes se tournent vers la profession de chauffeur VTC. Pour pratiquer ce métier, il est indispensable d’obtenir la carte grise VTC ou plus simplement la carte VTC. Obtenir cette carte n’est pas si difficile en soi. Nous vous expliquerons à travers cet article les différentes démarches à effectuer avant d’obtenir votre carte grise VTC. Nous vous donnerons également quelques idées sur ce que vous devez faire pendant la période au cours de laquelle vous attendez l’obtention de votre carte VTC.

Comment obtenir la carte grise VTC ?

Pour obtenir la carte grise VTC, ce n’est pas très compliqué. Il vous faut juste suivre quelques étapes pour compléter une procédure très simple qui ne coûte pas cher. Cependant, une personne qui obtient la carte grise VTC a quelques obligations.

Les différentes obligations de l’auto entrepreneur

Devenir auto entrepreneur ne se limite pas simplement à l’obtention d’une carte grise. Vous avez besoin d’une immatriculation VTC. Il s’agit d’une immatriculation qui n’a aucun rapport avec le transport. En gros, grâce à cette immatriculation, vous pouvez exercer en toute légalité le métier. Pour ce faire, il faut simplement vous inscrire au ministère des Transports.

bvtc conseil

Il vous faut également votre carte professionnelle avant toute chose. Un véhicule VTC passe par un contrôle technique annuel. En général, vous ne recevrez pas de nouvelles notifications en ce qui concerne cette obligation. Il vous faut donc la satisfaire de votre propre initiative. Faites donc très attention à ne pas louper un CT VTC.

Hormis l’assurance au tiers, il vous faut une assurance professionnelle. En cas d’infraction à cette règle, vous risquez une amende de 3.750 euros au maximum.

Pour finir, un chauffeur VTC a besoin de suivre un stage de formation continue de 14 heures. La fréquence de ce stage est de 5 ans. Il lui faut donc suivre ce stage chaque 5 ans dans un centre agréé.

Les étapes pour devenir chauffeur VTC

Pour devenir chauffeur VTC, il vous faut passer par un certain nombre d’étapes. Tout d’abord, vous devez avoir un véhicule muni d’un titre conforme à la carte grise VTC. Ensuite, vous devez disposer de votre permis depuis au minimum 3 ans. Il vous faudra également une attestation d’aptitude physique venant de la préfecture.

L’étape suivante est la réussite de votre examen de conduite VTC. Obtenez ensuite une assurance RC et une assurance professionnelle. Il vous faut ensuite obtenir votre carte professionnelle VTC à la préfecture. Pour finir à présent, vous devez faire votre immatriculation VTC et obtenir les vignettes grâce au REVTC : le ministère de l’Intérieur.

Comment obtenir la carte professionnelle VTC et la vignette VTC ?

Avant d’obtenir votre immatriculation VTC, il vous faut obtenir votre carte spéciale. Vous pouvez obtenir votre carte professionnelle VTC à la préfecture de votre département ou à la préfecture de la police de la ville de Paris si vous êtes Parisien. En général, le prix de cette carte est de 62,9 euros.

Quant à la vignette, elle s’obtient après l’introduction d’une demande d’inscription dans le registre des exploitants de voiture de transport avec chauffeur : REVTC. Toutefois, vous pouvez recevoir une vignette temporaire en attendant de recevoir le macaron définitif.

Comment s’y prendre et combien coûte une immatriculation VTC ?

L’immatriculation VTC coûte 170 euros quand elle est retirée au ministère des Transports. Cette immatriculation est valable pendant 5 ans. Après cette durée, il vous faudra effectuer une procédure de renouvellement.

Pour la finaliser, il vous faut fournir certains justificatifs : une preuve d’assurance : une responsabilité civile et professionnelle, une copie de la carte grise VTC, Une KBIS ou une copie de l’immatriculation SIREN de l’entreprise, une copie de votre carte professionnelle VTC et une preuve de capacité financière égale à 1.500 euros pour chaque VTC. Une fois que votre dossier est accepté, vous pouvez utiliser votre macaron MEDDE un mois plus tard après l’introduction de votre dossier.

Une meilleure qualité de carte grise VTC

Si vous êtes une entreprise de commerciale VTC, il vous faut sûrement traiter plusieurs formalités d’immatriculation. Si vous désirez gagner du temps et de l’argent, vous pouvez devenir partenaire d’Eplaque. Il existe des sociétés VTC qui envisagent une inscription au SIV. Cela leur permet de gérer par elles-mêmes leurs démarches d’immatriculations. Cependant, il y a beaucoup plus simple. Vous pouvez rejoindre le réseau Eplaque.

Enregistrement au registre VTC : tarifs et délais

Les frais d’inscription dans le registre VTC sont identiques partout. Ils sont fixés à 170 euros. Il faut cependant garder en tête qu’après les frais d’inscription, il faut régler les différents frais liés à l’examen VTC, ainsi que le prix d’une possible formation de VTC.

Que faire en attendant d’obtenir la carte grise VTC ?

La période d’attente qui sépare l’examen permettant d’obtenir la carte VTC et le moment où vous commencez par écrire peut durer des mois. Du coup, que devez-vous faire pendant toute cette période ? Ce que vous devez savoir, c’est qu’il faut que vous rentabilisiez cette période d’attente en faisant plusieurs choses et en suivant quelques formations.

Utiliser ce temps intelligemment

Pour obtenir votre carte VTC, vous devez passer un examen théorique, un examen pratique et après cela passer à l’immatriculation. Ce délai d’attente peut être long et dépend de chaque département et du nombre de demandes. Pendant tout ce temps où vous attendez pour pouvoir exercer, il ne faut pas vous tourner les pouces. Il faut que vous utilisiez ce temps de façon intelligente. Pendant cette période, vous devez pouvoir mettre en place un plan d’action où vous définirez votre vision.

Vous devrez pouvoir mettre sur une feuille certaines choses. Par exemple, vous devez prévoir là où vous voyez votre entreprise dans les 3 prochains mois ou années. Il faut que vous ayez une vision claire. Si vous ne savez pas où vous allez, il sera difficile d’obtenir des résultats positifs. Du moment où vous avez une vision claire de vos objectifs, il va falloir que vous vous formiez au métier de chauffeur VTC.

Clarifier ses objectifs

Avoir une vision claire de ses objectifs est une bonne chose, pouvoir les clarifier est encore mieux. En effet, vous devez définir trois types d’objectifs : vous devez avoir des objectifs à long terme, à moyen terme et à court terme. Chacun de ces objectifs doit pouvoir déterminer ce que vous voulez faire ou là où vous voulez être à une date précise.

  • Est-ce que vous voulez commencer par recruter vos propres chauffeurs ?
  • Voulez-vous disposer d’un site internet, travailler avec les applications, avoir des contrats avec les entreprises privées, travailler avec votre clientèle privée ?

À moyen terme, toutes ces questions doivent avoir une réponse.

À court terme également, vous devez pouvoir vous fixer des objectifs. Ensuite, vous allez pouvoir utiliser des logiciels de gestion de tâches pour pouvoir atteindre vos objectifs à court, moyen et long terme. Parmi ces logiciels de gestion de tâche, nous pouvons citer entre autres : Trello, Taskword et Asana. Si votre objectif est de posséder une flotte de trois véhicules au bout de 6 mois, vous devez inscrire dans ces logiciels toutes les tâches permettant d’atteindre cet objectif au bout de 6 mois. Par exemple, vous pouvez inscrire :

  • Travailler sur les applications ;
  • Recruter des chauffeurs ;
  • Faire un crédit bancaire ;
  • Développer une flotte de véhicules ;
  • Commencer par travailler avec de la clientèle privée ;
  • Créer un site internet ;
  • Faire le cahier des charges ;
  • Etc.

En termes de productivité, ces outils de gestion vont énormément vous aider.

Se faire former au métier de chauffeur VTC

Il est important que vous reteniez bien une chose. Lorsque vous avez du temps, il est important que vous utilisiez ce temps pour bien préparer le démarrage de votre activité. Malheureusement aujourd’hui, il y a un grand nombre de chauffeurs qui se lancent dans cette activité les mains dans les poches sans rien préparer. Au bout de quelque temps, rien ne se passe comme prévu, ils déchantent rapidement. Ils viennent, prennent un véhicule en location, travaillent sur les applications et se font exploiter. Finalement, ils sont obligés d’abandonner, car ils n’ont aucune rentabilité. Parfois, certains chauffeurs VTC passent près de 12 heures par jour dans leur véhicule sans gagner le SMIC.

Au bout de 2 ou 3 ans, ils seront obligés d’arrêter juste parce qu’ils n’ont pas pris le temps de se former et de se faire accompagner pour préparer leur projet. Si vous savez où vous allez, il n’y a pas de problèmes. Il existe aujourd’hui deux types d’entrepreneurs : les entrepreneurs à succès et les entrepreneurs qui vont galérer. Les entrepreneurs à succès sont ceux qui ont tout anticipé, ceux qui ont fait un business plan, un plan prévisionnel, un plan d’action et ont une vision claire et précise. Ils savent là où ils vont et ont déjà anticipé un maximum de choses. Bien évidemment, on ne peut pas tout anticiper, mais au moins vous pourrez préparer un maximum de choses, et cela vous aidera à ne pas trop trébucher.

Par contre, les entrepreneurs qui vont galérer et qui vont probablement déposer le bilan au bout de 2 ans d’exercice ne se posent aucune question et attendent la carte VTC. Ils se lancent en prenant un véhicule en location. Si vous voulez être un entrepreneur à succès, il faudra vous faire former. À cet effet, il existe un grand nombre de formations qui vous permettront d’atteindre la rentabilité dont vous rêvez.

BVTC ACADEMIE